canalisation.org

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Sommaire Particularités Types d'installation

Types d’installation

Index de l'article
Types d’installation
Recommandations générales
La pose traditionnelle en tranchée
Les techniques sans tranchées
VERSION PDF
Toutes les pages
2 types d'installation coexistent :

? Les travaux neufs, comprenant :

  • Pose traditionnelle
    • En tranchée
    • Aérienne
  • Travaux sans tranchée
    • Forage dirigé
    • Micro tunnelier
    • ...

? La réhabilitation, comprenant :

  • Pose traditionnelle
    • En tranchée
  • Travaux sans tranchée
    • Forage dirigé
    • Micro tunnelier
    • Eclatement
    • Tubage avec ou sans remplissage du vide annulaire
    • Techniques spéciales (swage, roll down, ...)
    • ...

1 - Recommandations générales pour la mise en œuvre des tubes

La pose en grande longueur, spécifique aux canalisations en polyéthylène, à partir de couronnes et de tourets permet une exécution plus rapide du chantier en limitant le nombre de raccordements.

Les tubes PE doivent être soigneusement inspectés avant la pose. Toute couronne, tout tube blessé ou entaillé doit être écarté. Un soin particulier doit être apporté à la mise en fouille pour éviter des contacts brutaux avec le bord ou le fond de la tranchée.

Ne pas installer les tubes sur des cales provisoires en matériaux durs (bois, briques, parpaings) qui risqueraient d'être oubliés au moment du remblayage.

Les tubes polyéthylène assemblés par soudage supportent les efforts longitudinaux et ne nécessitent pas, en général, de butées ni d'ancrages au droit des courbes ou des piquages.

Lors des changements de direction, lorsqu'elle est possible, la pose en courbe est à respecter puisqu'elle limite la perte de charge et les effets des coups de bélier. Pour les tubes, en fonction du SDR, un rayon de courbure minimum du tube doit être respecté selon le schéma suivant :

installation recommandations

Nota : ces valeurs sont utilisables à 20°C. Pour une installation par temps froid (0°C), il est nécessaire de doubler ces rayons de courbures.

Dans tous les autres cas, l'utilisation de raccords est nécessaire.

Les tubes conditionnés en couronnes

Leur pose doit s'effectuer par déroulement des couronnes plutôt que par tirage du tube, de façon à éviter le vrillage.

importantPar temps froid, le désanglage des couronnes ou la coupe du tube demandent une attention et des moyens particuliers pour éviter un effet de ressort.

Positionner la canalisation au fond de la fouille en réalisant de larges ondulations pour tenir compte d'une éventuelle contraction thermique ultérieure, surtout lors d'une pose en pleine chaleur.

Les tubes conditionnés en tourets

Les tubes polyéthylène sont enroulés « à chaud » en usine sur des tourets adaptés sur lesquels ils sont solidement sanglés par des liens.

important

Lors du déroulage, afin de garantir la sécurité des personnes, il convient de respecter les règles de mise en œuvre ci-après permettant de ce protéger de l'effet ressort du matériau.

Equipements nécessaires
  • importantUne dérouleuse pour tourets disposant d'un axe fixe et stable. Les systèmes à rouleaux tangentiels reposant sur le sol sont interdits.
  • importantUne tête de tirage fixée au tube par un système d'excentrique interne. Le tirage par utilisation de cordes ou câbles passés dans un trou fait sur le tube est interdit.
  • Des galets ou diabolos de pose en nombre suffisant, y compris aux angles pour éviter les frottements.
  • Dans le cas où le déroulage serait effectué en poste fixe :
    • Un treuil avec dispositif de limiteur de couple,
    • Des appareils de communication de type « talkie-walkie » permettant à tous les opérateurs de se coordonner.
Sens de déroulage

Le touret doit être placé sur la dérouleuse de façon à, dans tous les cas, effectuer le déroulement par le dessous. Les frottements sur le sol ou sur les bords de la tranchée seront évités par la mise en place de protection bois ou en matière plastique. L'emploi d'une goulotte de guidage facilite l'entrée en fouille.

Coupe des liens

important

Avant de procéder à la coupe des premiers liens, l'extrémité externe du tube, équipée de sa tête de tirage, doit être arrimée au dispositif de traction. Les liens seront coupés couche par couche au fur et à mesure du déroulage.

L'opérateur chargé de cette tâche se placera obligatoirement à l'arrière de la dérouleuse, face au touret, c'est-à-dire entre le touret et la tranchée.

important

L'accès aux liens par le côté du touret est formellement interdit. A cet effet, certaines dérouleuses sont maintenant équipées de carters, latéralement et à l'avant, interdisant cet accès.

Le lien assurant la fixation de l'extrémité intérieure du tube sur le touret ne sera libéré qu'à la fin du déroulage, après avoir immobilisé le tube.

Coupe du polyéthylène pour les diamètres au-delà de 90 mm :

important

Avant de procéder à la coupe du tube, lorsqu'une partie reste sur le touret, il est nécessaire d'immobiliser le tube de part et d'autre de la coupe afin d'éviter la détente du tronçon restant et le coup de fouet de la partie libre. Pour ceci, il convient d'utiliser des sangles à cliquet ou un outil de contention.

La mise en œuvre du polyéthylène à des températures inférieurs à 0°C n'est pas recommandée. En cas de nécessité absolue de pose jusqu'à -5°C, il faudra être très prudent lors de la coupe : l'amorce de la coupe peut provoquer à basse température la rupture du tube.

Toutes ces règles doivent être respectées, y compris dans le cas d'une pose à la trancheuse. Toutefois, si le déroulage par le dessus est obligé, ces règles devront être adaptées.

Les tubes conditionnés en longueurs droites

Dans le cas d'assemblage de longueurs droites en poste fixe, il est indispensable d'utiliser des rouleaux permettant d'acheminer la canalisation en évitant tout contact avec le sol.

Le maintien des bouchons d'extrémité jusqu'au raccordement est conseillé :

  • Pour éviter toute intrusion de corps étrangers ou d'animaux,
  • Pour conserver l'état sanitaire de la canalisation,
  • Pour éviter tout tirage thermique, en termes plus simples un courant d'air, lors du soudage.

installation vanneLa mise en place de vannes ou autres appareils lourds

En raison des efforts supplémentaires que la conduite aura à supporter autour de ces pièces, à cause de leur poids propre et d'un éventuel couple de torsion à la manœuvre, il convient de les sceller ou de les supporter directement.

Dans le cas de l'utilisation de vannes en polyéthylène, cette contrainte est fortement réduite.

installation - colliers fixes

En cas de supportage, le tube doit être maintenu par des colliers fixes de part et d'autre de l'appareil.

installation - fourreau rigideDans le cas de passage en zones privatives avec trafic automobile, il est recommandé de protéger la conduite par un fourreau rigide si la profondeur d'enfouissement est inférieure à 40 cm.

Il est possible de noyer dans le béton des portions de canalisations polyéthylène si celles-ci passent à travers un fourreau. L'épaisseur de l'enrobage doit être au moins de 10 cm.
Lorsque la conduite polyéthylène se trouve au voisinage d'une canalisation de chauffage urbain, il est recommandé de la faire passer dans un fourreau.

Contraintes d'environnements

La flexibilité des canalisations en polyéthylène leur permet de s'adapter à des conditions de terrain particulièrement difficiles.
Le polyéthylène satisfait bien au besoin d'étanchéité de la canalisation d'eau potable chaque fois que le réseau ne peut éviter une zone sensible ou polluante telle que la proximité d'un réseau d'assainissement par exemple, ou d'effluents industriels.
Les canalisations en polyéthylène soudées ou électro-soudées permettent d'assurer l'étanchéité totale des réseaux.
Toutefois, dans le cas de réseaux d'eau potable, il est nécessaire d'assurer une protection des canalisations par un fourreau approprié, PVC ou autre, lorsque le terrain comporte des risques de présence d'hydrocarbures.


2 - La pose traditionnelle en tranchée

Les règles de sécurité

La réglementation en vigueur devra être respectée, en particulier ce qui concerne le blindage des parois de la tranchée, précaution obligatoire lorsque des hommes doivent travailler en fond de fouille.

Il en va de même pour les règles de signalisation et de balisage pour garantir la sécurité des personnes.

Un rappel de toutes ces règles est effectué dans le guide des bonnes pratiques pour la pose des réseaux de distribution de GrDF (Gaz Réseau Distribution France).

Réalisation de tranchées

Le tracé doit être conforme à celui défini dans le projet. La souplesse naturelle des tubes en polyéthylène (PE) leur permet d'éviter les obstacles du sous-sol et de croiser facilement les autres réseaux.

On distingue la tranchée classique, de 0,30 à 0,60 m et la tranchée étroite, inférieure à 0,30 m. La largeur de tranchée minimale, au fond de fouille, y compris les blindages est déterminée en fonction de :

  • de la profondeur de la tranchée,
  • du type de blindage employé,
  • du diamètre nominal du tuyau (DN),
  • du diamètre extérieur (De).

La largeur du fond de fouille doit être déterminée pour permettre le déroulage du tube et le compactage du remblai. Les sur-largeurs de part et d'autre du tube pour réaliser ce dernier sont données dans le fascicule 71 :

  • DN 20 à DN 160 : 100 mm,
  • DN 180 à DN 600 : 300 mm,
  • DN 600 : 400 mm

La profondeur minimale de la tranchée est en général de 0,80 m par rapport à la génératrice supérieure du tube, et de 0,40 m pour les branchements posés en terrain privé sans circulation. Cette profondeur doit permettre de maintenir la canalisation hors gel.

Le fond de fouille de la tranchée est réglé selon la pente prescrite et compacté si nécessaire da façon à ce que chaque tube repose sur toute sa longueur. Lorsque des bancs rocheux ou des maçonneries sont rencontrées, la fouille est approfondie d'au moins 0,10 m est sablée jusqu'à la hauteur initialement prévue. Si le fond de fouille ne présente pas les caractéristiques de portance suffisante pour assurer l'appui correct du tube, cet approfondissement est alors de 0,20 m minimum, le lit de pose étant constitué ensuite par des matériaux rapportés.

Les éventuelles venues d'eau seront épuisées de façon à maintenir le niveau d'eau à un niveau inférieur à celui du fond de fouille pendant la durée des travaux. Si nécessaire, des niches sont creusées à l'emplacement des raccords.

Le remblayage des tranchées

Il comporte en générale 2 phases principales :

  • Le remblai d'enrobage,
  • Le remblai supérieur.

installation- lit de pose, assise et remblaiLa zone d'enrobage comprend le lit de pose, l'assise et le remblai de protection.

installation - protections

Le remblai d'enrobage est réalisé avec des matériaux ne blessant pas la canalisation par des effets de poinçonnement, tassements ou chocs lors de la consolidation. Les débris végétaux, les pierres, les produits de démolition, par exemple, seront éliminés. Le guide SETRA / LCPC de mai 1994 et le guide de la distribution REAL 0160 font référence à du sable 0/6,3mm pour un objectif de densificationq5/q4.

La mise en œuvre du lit de pose doit être soignée. Il est réalisé avec une couche minimale de 10 cm de sable roulé de granulométrie comprise entre 0,1 et 5 mm. En présence d'une nappe phréatique, cette granulométrie est de 5 à 15 mm.

Jusqu'à un diamètre nominal DN de 160 mm, l'assise et le remblai de protection ne sont pas différenciés et sont réalisés en une seule fois.

Pour l'assise, jusqu'à hauteur de l'axe du tube, le matériau de remblai sera poussé sous les flancs de la canalisation et compacté de façon à éviter tout mouvement de celle-ci. En cas d'utilisation de blindages, l'assise sera réalisée après un relevage partiel de ceux-ci.

Avant ou après les épreuves en pression, le remblai supérieur est réalisé :

  • Pour la partie inférieure avec de la grave nontraitée pour un objectif de densification q4,
  • Pour la partie supérieure avec de la grave nontraitée pour un objectif de densification q3.

Le compactage

Les objectifs de compactage à atteindre sont fonction de la densité OPN (densité à l'Optimum Proctor Normal).
La distance minimale entre la canalisation et l'engin de compactage est de 25 cm. Le compactage est réalisé par couches de 15 cm mini.

installation-compactage sous chaussée

installation-compactage sous trottoir

installation-compactage sous accotement

installation-compactage sous espace vert
Source : Guide STRA/LCPC de mai 1994

Il est cependant conseillé de se reporter aux règles décrites selon les cas dans les fascicules 70 ou 71.

La pose mécanisée

Deux types de machines sont utilisés :

  • installation-trancheuse à roueLes trancheuses à roue pour les terrains nécessitant de couper le revêtement, comme la pose de fourreaux le long d'une chaussée d'autoroute. La tranchée est étroite, et un dispositif à l'arrière de la machine permet le mise en place des tubes, du sable et le grillage avertisseur.
  • Les trancheuses à chaîne où la roue dentée est remplacée par une chaîne à godets, permettant d'obtenir des tranchées plus larges et profondes (> 2m). Une bande transporteuse évacue les matériaux d'extraction pour les remplacer par un remblai de granulométrie appropriée.

Ces machines sont utilisées lorsque plusieurs tubes sont installés simultanément.

La pose par ces techniques s'effectue avec des tourets de grande longueur pour éviter des arrêts de la trancheuse trop fréquents. Elle permet ainsi de poser chaque jour plusieurs centaines de mètres.

Pour des diamètres supérieurs à 160 mm, les tubes polyéthylène (PE) conditionnés en longueur droite sont soudés bout à bout au préalable le long de la zone de pose.


3 - Les techniques sans tranchées

La pose aérienne

  • Gestion de la dilatation : cf. chapitre conception § 3 « Dilatation et points fixes ».
  • Montage : cf chapitre conception § 4 « Supports »

Le forage dirigé

Technique dérivée des forages pétroliers, elle fait appel à un matériel spécifique permettant d'enterrer une canalisation en limitant la gêne pour les riverains et dans le respect de l'environnement. Elle permet en outre de réaliser des travaux impossibles à réaliser autrement ou très coûteux (exemple : passage sous une rivière).

Il est à noter que dans tous les cas, une étude préalable de la composition du terrain est nécessaire, ainsi que la localisation des canalisations existantes.

La technique se décompose en deux étapes :

  • La réalisation du trou pilote, environ d'une dizaine de centimètres de diamètre, avec une tête de forage adaptée, amenée en rotation et poussée. Simultanément, de la bentonite, mélange thixotropique de boue, argile, eau et plastifiant, est injectée au niveau de la tête de forage. Ceci lubrifie la tête tout en consolidant le trou. Par la suite, elle permettra le passage de l'aléseur en rendant malléable la zone de forage.
installation-sans tranchée - trou pilote

La profondeur, la direction et l'inclinaison de la tête sont communiquées à la surface par une sonde incorporée à l'outil. L'opérateur dirige le forage en jouant sur l'angle d'inclinaison de la tête directement à partir de la foreuse.

  • L'alésage et le tirage simultané du tube.
installation-alésage et tirage du tube

Le trou pilote réalisé, un aléseur, 1,2 à 1,5 fois le diamètre de la canalisation à installer, est monté à l'extrémité du train de tige. Immédiatement derrière est accroché le tube polyéthylène (PE). Le tout est ramené vers la foreuse en même temps que le trou se fait.

Le micro tunnelier

Cette technique concerne de petites distances et est idéale pour réaliser de petits branchements sans ouvrir la chaussée.
Une tête de coupe évoluant sous terre et pilotée par des personnes depuis la surface avance en tirant derrière elle le tube au fur et à mesure du forage. Seuls deux puits d'accès sont nécessaires.

installation - principe du micro tunnelier

Le remplacement de conduites en lieu et place

Ces techniques sont applicables aux tuyaux en fonte grise, amiante-ciment, PVC jusqu'au diamètre 250 (voire 300 pour l'éclatement). Elles permettent d'augmenter le diamètre de la conduite existante dans le cas des réseaux sous-dimensionnés et de réhabiliter des tronçons jusqu'à 150 m.
Cependant, il est nécessaire de connaître le réseau des autres concessionnaires et il est difficile de les mettre en œuvre pour des conduites peu profondes.

L'éclatement de conduite

installation - éclatement de conduite

Le procédé « Hydros plus »

installation - procédé hydro plus

Le tubage avec et sans vide annulaire

Le tubage consiste à introduire dans une canalisation existante, depuis un puits d'introduction et tiré depuis un puits de tirage, un tuyau PE soudé au miroir.
Le tubage peut être étanche, consolidant et auto-structurant.

Il existe deux types de tubage :

  • Le tubage avec espace annulaire, lorsque le diamètre extérieur du tube PE est inférieur au diamètre intérieur de la conduite à tuber.
  • Le tubage sans espace annulaire, lorsque le diamètre extérieur du tube PE est égal au diamètre intérieur de la conduite à tuber.
Le tubage simple

installation - tubage simple

Principe : positionner dans une conduite existante, utilisée comme fourreau, un tube polyéthylène (PE).

La technique a pour avantages une faible emprise de chantier, une rapidité d'exécution, une étanchéité du réseau, une solution auto-structurante utilisable pour tous les diamètres.
Les inconvénients sont liés à une réduction de diamètre intérieur du réseau à cet endroit. Par conséquent, elle n'est utilisée que dans le cas de réseaux surdimensionnés. Le cas des coudes crée également une difficulté.

Le tubage sans espace annulaire structurant : le ROLLDOWN

Le principe consiste à réduire le diamètre du tuyau PE soudé à l'aide d'une machine ROLLDOWN équipée de galets concentriques, de procéder ensuite à un tubage simple et de « réverser » le tuyau grâce à de l'eau sous pression.

installation - le rolldown  installation - le rolldown

C'est une technique applicable du diamètre 100 au diamètre 500 jusqu'au PN 16.
Elle présente l'avantage d'être une technique à froid, ce qui présente une certaine souplesse de mise en œuvre, de produire une faible réduction de diamètre et de permettre ainsi l'utilisation de raccords PE standards.

En inconvénients, on notera la nécessité d'une implantation de chantier importante car il y a obligation de souder le tube au préalable et également le cas des coudes et forts rayons de courbures à traiter.

Le Tubage sans espace annulaire étanche ou consolidant : le SUBLINE

installation - le sublineUne fois soudé, on plie le tube en forme de U et on l'introduit dans la conduite. La réversion est réalisée grâce à de l'eau sous pression.
Cette technique s'applique du diamètre 100 au diamètre 1400.

 


Types d'installation - Téléchargement PDF

Pour recevoir le lien de téléchargement (par e-mail), merci de remplir ce formulaire.

Requis *

  Refresh Captcha